Godoria / Doumeira

(Traduction temporaire / Google) Godoria / Doumeira est constituée d’une vaste plaine côtière située entre la frontière entre Djibouti et l’Érythrée et la colline située au nord de Doumeira, au large des côtes, et la colline de Ras Siyyan au sud, qui s’étend jusqu’aux mangroves de Godoria. Elle fait partie de la voie de migration de la vallée du Rift et de la mer Rouge, la deuxième voie de migration la plus importante au monde pour les oiseaux migrateurs en montée, et fait l’objet d’une initiative de conservation de Birdlife pour les oiseaux migrateurs en montée ( http://www.birdlife.org/migratorysoaringbirds/ ). Plus de 1,5 million d’oiseaux de 37 espèces (dont 5 espèces […]

Plaine de Hanlé

(Traduction temporaire / Google) La plaine de Hanlé a un biotope similaire qui constitue une grande dépression alluviale avec un garrot d’acacia à faible mélange, des oueds peu profonds et de vastes tapis de sable éparpillés sur de basses collines bordées de montagnes escarpées. Dans plusieurs petites localités, la zone contient de l’eau douce permanente qui contient de grands peuplements d’hyphaènes doum palm, comme Hyphaene et des parcelles de marais. Hanlé, y compris les plaines de Galafi, Daoudaoua et Gagadé, héberge une petite population d’autruches et les zones d’eau douce abritent un petit nombre d’oiseaux aquatiques reproducteurs, tels que le pluvier à ailes lisses, le pluvier à trois bandes, le […]

Haramous / Loyada

(Traduction temporaire / Google) Haramous / Loyada est constitué de deux habitats humides principaux, mais pour simplifier, il est désigné comme un site et une partie de celui-ci a été déclaré premier et unique site Ramsar du pays lorsque Djibouti a ratifié la Convention sur les zones humides en 2003. Ce site héberge de vastes vasières intertidales. avec des taches de mangroves dans plusieurs zones. La partie terrestre côtière est du site est formée d’une plaine sablonneuse basse coupée par des oueds bien végétalisés et recouverte d’acacias et d’arbustes clairsemés. La région abrite de vastes populations d’oiseaux de rivage hivernant et de passage, dont certaines représentent plus de 1% de […]

Îles Musha / Maskali

(Traduction temporaire / Google) Les Îles Musha / Maskali sont deux anciennes îles de récifs coralliens et plusieurs îlots satellites situés à environ 15 km au nord de la ville de Djibouti dans le golfe de Tadjoura. La Grande île, Musha, abrite de vastes peuplements de mangroves et de sueada sp. Les îles, et en particulier ses îlots satellites, sont réputées comme l’une des zones de reproduction utilisées par les oiseaux tropiques à bec rouge, les goélands à yeux blancs, les sternes cravaches, les becs de baleine eurasienne, les balbuzards, les balbuzards pêcheurs peut-être quelques paruliers de mangrove, à savoir fauvette à roseaux Le site est colonisé par Indian House […]

Les Îles 7 frères

Les Îles 7 frères

(Traduction temporaire / Google) Le Sept-Fres est un groupe de six volcans situés au large sur la plaine côtière nord-est du détroit de Bab el Mandeb, largement dépourvus de végétation et qui, avec Ras Siyyan, forme les Sept Frères. Les îles abritent d’importantes espèces d’oiseaux marins reproducteurs, telles que les goélands à yeux blancs et à cendres noires, les sternes huppées, rapides et moins huppées, à plumes à carreaux blancs et à bec rouge. Balbuzard pêcheur et faucon noircissent également dans les îles. En outre et dans certaines conditions météorologiques, les îles jouent un rôle important en aidant les rapaces migrateurs à compléter leur traversée du détroit de Bab el […]

Lac Abhé

Lac Abhé

(Traduction temporaire / Google) Le lac Abhe est un lac salé situé dans l’embouchure de la rivière Awash, qui forme une chaîne de six lacs interconnectés situés au centre de la dépression d’Afar, notamment Afambo, Bario, Gargori, Gummare et Laitali. Le lac Abhé constitue le plus grand écosystème de zones humides intérieures permanent à Djibouti et est réputé pour ses paysages avec une pléthore de sources thermales, que l’on ne trouve que dans la partie djiboutienne du lac formée par des êtres humains. « A partir du moment où il a été profondément inondé », le film faisait entièrement partie du film « La planète des singes ». En outre, le lac est plus […]

Le massif Mabla

Le massif Mabla

(Traduction temporaire / Google) Mabla est la deuxième plus grande zone de forêt de montagne restante. Elle a été décrite comme étant contiguë à la forêt du Day avec la forêt de genévriers à Djibouti, mais il n’existe plus aujourd’hui de genévriers vivants et les essences dominantes sont Acacia seyal, Buxus hildebrandtii avec et localement abondant Acacia et Acacia mellifera commun. La zone est actuellement confirmée avec le massif de Goda «Forêt du Day» pour soutenir une population viable de la francolin djiboutienne en danger critique d’extinction (Welch et al. 2009). View Larger Map